Cette période de confinement a révélé pour beaucoup la nécessité d’ouvrir son site de vente en ligne. Pouvoir continuer votre activité en toute situation en étant ouvert 24/24h et 7/7j sans contrainte d’ouverture physique. Voici quelques conseils pour bien réussir votre site de e-commerce.

Étape 1 : réaliser une étude de marché

Comme pour votre commerce physique, vous devez analyser le marché et déterminer votre prévisionnel financier (pour en savoir plus, lisez notre article Comment rédiger votre Business Plan ?). Cette étude vous permettra de connaître les coûts de votre projet et vérifier qu’il est bien viable sur le long-terme. 

Étape 2 : se renseigner sur les obligations légales

Avant de vous lancer dans l’e-commerce, veillez à bien prendre connaissance des règles qui régissent aussi bien votre activité que la vente en ligne.

Il vous faudra un nom de marque et de domaine que vous pourrez enregistrer auprès de l’INPI et d’une agence telle que OVH ou Gandi. Pensez bien à vérifier la disponibilité de vos noms de marque et de domaine sur l’INPI avant d’entamer les démarches de réservation.

Votre site devra faire apparaître des mentions légales obligatoires. Elles varient en fonction du type de professionnels et du type d’activité mais globalement vous devez informer sur :

  • votre identité et celle de votre entreprise (nom d’un directeur/trice de la publication, votre numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés (SIRET/SIREN), votre numéro individuel d’identification fiscale, 
  • vos conditions générales d’utilisation et de vente (CGU/CGV),
  • votre utilisation des cookies. En effet, il vous faut informer les internautes de la finalité des cookies que vous utilisez sur votre site, obtenir leur consentement (la conservation de ces cookies ne pourra excéder 13 mois maximum), et fournir aux internautes un moyen de les refuser,
  • comment sont utilisées les données personnelles. Indiquer à vos clients la finalité de la collecte de données, qui en sont les destinataires et faire figurer la mention la suivante : « Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à (personne à contacter). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. »

Votre contenu doit également respecter différentes réglementations :

  • loi sur la liberté de la presse : interdiction de mettre en ligne du contenu raciste, diffamatoire ou révisionniste,
  • l’article 227-24 du Code Pénal : qui interdit de publier du contenu violent, pornographique ou portant atteinte à la dignité humaine,
  • le code de la propriété intellectuelle : qui vous met en garde contre toute contrefaçon (plagier un autre site, reproduire une photo sans autorisation, vendre un produit qui est une contrefaçon, etc.)

Vous avez aussi des engagements à tenir vis-à-vis de vos clients. Ils doivent pouvoir vous contacter à l’aide d’un numéro non surtaxé ou d’une adresse mail ou un formulaire de contact. Il est aussi obligatoire d’annoncer une date limite de livraison à vos clients et de les informer de leur droit de rétraction sous sept jours à compter de la date de livraison. 

Étape 3 : créer votre site de e-commerce

Pour créer le site de vente en ligne qui vous correspond plusieurs possibilités s’offrent à vous : 

  • les marketplaces du type Amazon, Cdiscount, EBay par exemple. Il s’agit de plateformes qui mettent en relation les acheteurs et les vendeurs. Les produits des vendeurs concurrents se situeront aux côtés des vôtre,
  • développer votre propre site internet et vous permettre de maîtriser votre image, votre marque et vos prix. Vous pouvez le faire à l’aide de plateforme comme Shopify avec qui FULL’STREET est d’ailleurs partenaire compte tenu de la simplicité et de la puissance des outils mis à votre disposition.

Étape 4 : gestion des commandes

Maintenant que votre site est créé et qu’il respecte toutes les obligations légales, il faut que les procédures de commande soient simples et efficaces pour fidéliser les clients :

  • le paiement en ligne doit être simple et sécurisé,
  • les délais de livraison doivent être raisonnables. Vous pouvez entrer en contact avec des transporteurs et mettre en place un système de suivi du colis sur votre site internet,
  • les frais de port peuvent être estimés selon ces critères : le poids et le nombre d’articles commandés, la zone de livraison, le type livraison (expresse, normale),
  • la procédure du retour des colis en cas d’insatisfaction doit être simple pour que les clients ne se sentent pas piégés dans leurs achats.